fbpx

Média/TV

Le métier de détective est un métier qui suscite toujours beaucoup d’intérêts, nous sommes dans le cadre de notre activité fréquemment contacté par des équipes TV.M6-capital

Monsieur Di Giano Savério avait participé au Jt de france 2 et à un reportage sur m6

Pour M6-Capital-Fin 2013

avec Olivier Pighetti- Nous avons tourné pendant plusieurs jours un reportage pour capital ( celui ci ne sera pas diffusé/ car nous avons dévoilé des choses très sensibles dans une affaire )

TV5 Monde- Fin 2014

Nous avons participé au tournage à l’école IFAR, avec nos amis canadiens pour l’émission « DesEcolesPasCommeLesAutres » ( diffusion mars 2015)

détective montpellier, reportageIfar Montpellier

 REPORTAGES -TF1-07/03/2015

Formateur à l’école des Détectives Ifar, nous voyons notre directeur Mr Di Giano( 14 années d’expérience) pendant qu’il forme une des élèves « lauriane », qui apprend le métier à l’école de Montpellier.

http://videos.tf1.fr/reportages/replay-reportages-du-7-mars-2015-8574998.html

SYNOPSIS

Reportages

Au sommaire : *Nouveaux détectives* La France compte près de 800 détectives privés. Ils ne se contentent plus de divorces ou de liaisons extraconjugales mais interviennent dans les entreprises, démantèlent des trafics, traquent le travail au noir, poursuivent les cybercriminels. En douze ans, la nouvelle réglementation et la formation obligatoire des détectives ont fait oublier les dérives du passé. Portraits croisés d’Alain, privé depuis trente ans, Lauriane, une débutante passionnée, et Patrice.


 

Le-magazine-Reportages-a-suivi-Charlotte-Limonier-lieutenante-de-gendarmerie-et-mordue-de-voile

Beaucoup vont se poser la question? un détective ne doit il pas rester anonyme? la réponse est évidemment OUI.

Lors des reportages, seul le directeur est filmé, jamais nos enquêteurs ne sont mis en avant, afin de ne pas les compromettre lors des prochaines interventions.

EUROPE 1 -Avril 2015-Arrêts maladies : des détectives privés traquent les fraudeurs

Article à lire ici

http://www.europe1.fr/economie/arrets-maladies-des-detectives-prives-pour-demasquer-les-fraudeurs-2424199

REPORTAGE E1 – La traque des fraudeurs aux arrêts maladie ne passe pas seulement par les contrôles de la Sécurité sociale, des détectives privés sont également à l’œuvre.

La traque des fraudeurs aux arrêts maladie ne passe pas seulement par les contrôles de la Sécurité sociale. Les entreprises ont, en effet, de plus en plus recours aux détectives privés. Objectif : traquer les employés qui se déclarent en arrêt maladie alors qu’ils ne sont pas malades. Selon les derniers chiffres de la Sécurité sociale, datant de 2013, ces détournements de déclarations d’indemnités journalières représentent près de 19 millions d’euros. Et selon les informations d’Europe 1, en 2014 la fraude aux arrêts maladie s’élève à plus de 2.300 cas, soit une hausse de 18% par rapport à 2013. La Caisse primaire d’assurance maladie justifie cette hausse par un renforcement des contrôles et du dispositif de détection des fraudeurs. Les entreprises, elles désespèrent devant des arrêts maladie prolongés et sont donc prêtent à investir gros pour déceler leurs employés peu scrupuleux.

>> Europe 1 a suivi l’un de ces détectives à Montpellier.

« Il se rend au bar ». Les trois enquêteurs surveillent Monsieur X, un salarié du bâtiment, en arrêt maladie depuis un an et demi, soupçonné de travailler chez la concurrence. Au bout d’une demi-heure, l’homme sort de chez lui. « Il se rend au bar, ou au café, il n’a pas l’air, pour l’instant, très malade », commente le détective au micro d’Europe 1. Vincent prend alors des photos, note l’heure d’arrivée de Monsieur X, qui plus tard, sort du café et se dirige vers un autre bâtiment. « Il serait en train de se rendre chez son kiné. A mon avis c’est une séance d’une demi-heure ou de trois quart d’heure, donc ce mec est plus que réglo », estime-t-il.

Des accords trouvés à l’amiable. Un salarié « réglo », mais ce n’est pas toujours le cas et les entreprises sont prêtes à mettre le prix fort pour vérifier si leur employé est honnête. « Un dossier d’entreprise, c’est facilement entre 2 et 10.000 euros. Ça passe en frais généraux. En général, il y a des indemnités à récupérer et des sommes importantes », confie le détective privé. Dans son cabinet Afid investigations, il peut recevoir jusqu’à cinq demandes d’enquête par semaine, le plus souvent pour des fraudes, des affaires de concurrence déloyale allant jusqu’au vol de documents.

Vincent est de plus en plus sollicité par les entreprises qui constituent 60% de sa clientèle en termes de chiffre d’affaires. Lorsqu’il y a fraude, l’employeur et le salarié trouvent un accord à l’amiable, sans passer par la justice.

Juin 2018 France 5  C’est dans l’air /diffusé le sam. 02.06.18 à 17h50

Canal Plus Avril 2019-